Forum pour discuter de nos cockers en toute liberté
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 en direct live de thailande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
bulledimage
passe sa vie ici


Féminin Messages : 1857
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 48
Localisation : chez moi

MessageSujet: en direct live de thailande   Dim 17 Juil - 16:11

Voilà, plutôt que de vous donner de nouvelles au fur et à mesure... je vous colle ici mon journal de bord. certaines infos vous paraitront inutiles, et c'est normal. ces pages sont destinées à un blog de voyage.
mais vous aurez des nouvelles fraiches... certaines vont aimé (hein Nicole). Quand à mon mari, il sera rassuré : sa femme est en vie.
Voilà le début...

15 juillet
Nous voici à Khorat. Tout à commencé ce matin à la gare routière (celle du nord de BKK). Nous étions les seuls touristes de toute la gare. Il y a des centaines de stands où acheter des billets, et lorsqu’on arrive… il n’est pas évident de se repérer. Heureusement, une dame nous a aidé. Nous avions une heure avant de prendre le train, et ninie en a profité pour tester les toilettes de la gare. En voyage, les toilettes, c’est un lieu qui revêt la plus haute importance. Au cas où c’est crade, il faut compter une bonne dizaine de minutes pour faire le moindre pipi… Bref. La dame préposée aux toilettes voulait absolument que ninie aille dans les toilettes des hommes. Moi, je lui avais dit à ninie de pas couper ses cheveux aussi courts….Finalement, après quelques minutes, et après que la dame ait pris l’avis de ses copines aux alentours, il fut décidé que oui, ninie était bien une femme et qu’elle pouvait aller faire pipi chez les dames.
Une demi heure avant le départ, nous nous sommes dirigées vers le lieu du départ du bus. Qui était déjà là. Avec une foule énorme autour. On s’approche…. Et on nous dit de monter. J’ai eu un doute sur la destination du bus mais bon, dans ces cas là, faut pas hésiter longtemps. Une fois dedans, une étudiante nous a rassurées : ce bus allait bien à Khorat. A l’intérieur, nos tickets indiquant les numéros de sièges réservés n’ont servi à rien :chacun se place où il veut.
Nous voici parties ….. enfin….. pas vraiment. Il a fallu attendre un truc dont nous n’avons toujours pas identifié la nature avant de prendre la route, avec une heure de retard. Et puis il a fallu aussi sortir de BKK…. Ce qui nous a pris une bonne heure d’embouteillages. Le tout sous une clim à fond avec une télé hurlante qui diffusait des trucs surement très drôles mais dont le sens nous a échappé.
Quelques 5 heures plus tard, nous voici à Khorat. A la descente du bus, j’ai eu l’intuition que nous n’étions pas arrivées à l’hotel….. Et mon intuition était bonne. Pas de taxi (enfin si, deux, mais qui n’ont jamais voulu nous prendre) et personne ne parlant anglais. Je rappelle à ceux que cela aurait échappé que Khorat doit être à 200 km de BKK…..
Bref, nous avons fini par payer à prix d’or un tuk tuk pour qu’il accepte de nous conduire à l’hotel (le trajet avec les deux gros sacs + nous à l’arrière du tuk tuk fut épique, comprendront encore mieux ceux qui savent comment conduisent les chauffeurs de tuk tuk).
Une fois arrivées là…. Une confirmation s’est imposée : personne ici ne parle anglais. Heureusement, quelques panneaux routiers indiquent le nom des rues en english. La dame de l’hotel est super souriante, c’est vrai. Par contre, quand on lui a demandé où était le marché de nuit, elle nous a sorti un plan de la ville en … thai.
C’est donc armées du plan en thai que nous avons cherché le marché de nuit, que nous avons trouvé à quelques 2 km de là. En réalité le terme de marché est peu être exagéré : 50 mètres de rue avec quelques marchands, serait plus réaliste. Par contre, c’est plutôt rafraichissant comme marché de nuit après la fureur de kao san road. On peut trouver de quoi s’habiller (à condition de rentrer dans un 32 fillette, hein….) pour trois fois rien. Une fois ce marché arpenté deux fois, nous avons trouvé un resto tenu par un …suisse (c’est ça que j’aime en thailande : les trucs improbables). Suisse parlant un peu le français, mais qui n’a pas su nous dire comment aller visiter les temples de Phimai autrement que par le bus (ce que nous allons donc faire, faute de plan B).
On s’est donc descendu 4 bières, empiffré d’une énorme pizza (oui…. Je sais, je sais), avant de prendre le chemin du retour.
Globalement, nous trouvons Korat pas trop désagréable. Ce n’est pas la plus jolie ville thai que l’on ait croisée, mais c’est plutôt sympa.
Info pratiques : nuit au Thai inter hotel, réservé par Agoda, 50 dollars les deux nuits pour une chambre avec clim. Chambre sans aucun charme, mais propre.
Diner pour quelques 600 baths (oui mais 4 bières….) chez Andy, le suisse.
Tuk tuk de la gare routière à l’hotel, 89 baths (une arnaque mais bon, c’était ça ou rien)

16 juillet
Nous voici parties pour Phimai à quelques 50 km de Korat. Ne souhaitant pas nous rendre à la gare routière à pieds (c’est loin !!), nous avons tenté de faire comprendre à la dame de l’hotel que nous souhaitions un taxi. Miracle, le taxi est arrivé dix minutes plus tard (course à 100 baths jusqu’à la gare routière). A la gare routière… bordel ambiant garanti. Dans ces cas là la meilleure façon de s’en sortir c’est de ne pas trop réfléchir…. Allez hop, on avait appris comment prononcer Phimai (Pimaiiii), et dix minutes plus tard nous voilà dans un bus avec clim (pour 100 baths à deux). Pas un occidental dans le bus, mais sono à fond et clim à rendre dingue un écolo. Le paysage jusque Phimai est superbe : des rizières à perte de vue dans une plaine baignée de soleil. J’ai adoré.
Durant le trajet, le chauffeur s’arrête souvent, pour faire monter des thais, ce qui fait que rapidement, il n’y a plus vraiment de places assises.
Une fois près de notre destination, (en fait, le truc c’est de demander avant de partir combien dure le trajet et une fois dans le bus, de mater sa montre histoire de ne pas louper l’arrêt… ben oui, parce que le bus, il n’est pas là que pour vous. Il poursuit sa route lui….. ), nous avons regardé où se trouvait le prasat (temple) que nous voulions visiter et nous avons choisi l’arrêt qui nous semblait le plus adapté. Le bus doit normalement stopper à la gare routière, mais il suffit de demander pour descendre avant.
Le temple de Phimai est très chouette, dans le style Khmer. Nous y avons donc flâné sous une chaleur accablante, la main sur la bouteille d’eau. (visite 100 baths/pers)
Après une petite séance repos sous un arbre, nous avons tenté de trouver un resto. Le lonely date un peu d’ailleurs, puisque nous avons marché environ un km sous une chaleur étouffante pour ne jamais trouver le resto signalé comme le meilleur de la ville. C’est pas bien grave, cela nous a permis de visiter la ville et de la trouver vraiment charmante. Finalement, repas dans une guest house (ca ne court pas les rues les GH ici…) et vu la tronche du lieu, nous avons choisi une valeur sure : coca + fried rice with chicken. Prix du repas imbattable : 200 baths à deux. La GH en question est dans la rue du temple, en face de l’entrée principale de celui-ci, dans un soi.
Le boss de l’hotel de Korat nous avait indiqué en thai, quoi déguster à Phimai , mais… avons abandonné les recherches devant le peu de restos. Tant pis, notre route ne s’arrête pas là.
Le retour a été aussi agréable que l’aller, voire plus vu que notre bus n’avait pas de clim : fenêtres grandes ouvertes et somnolence générale sur la route traversant les rizières.
Demain, départ pour Surin.

17 juillet
9 heures, nous demandons un taxi pour la gare ferroviaire. La dame de l’accueil, à l’hôtel, nous rassure : 10 minutes
Les 10 minutes se sont transformées en 30 et le taxi n’était toujours pas là. Devant notre mine déconfite (train à 10h), la dame a finalement rappelé le taxi qui cette fois ci, est devenu un tuk tuk. Re trajet coincées entre nos deux gros sacs et le conducteur. Re traversée de la ville à fond, au mépris des règles de conduite les plus élémentaires (un feu rouge ??? où ça un feu rouge ???)
Arrivée à la minuscule gare de Korat, je tente de me faire comprendre d’un préposé sans doute chargé du traffic au vu de son uniforme. Miracle, il me comprend. Par contre, le train pour Surin a deux heures de retard. C’est comme ça qu’on a pu tester pour vous la vie d’une gare de rase campagne thai. Parce qu’il ne faut pas croire qu’il ne s’y passe rien. Pas du tout. Bien au contraire, il y les vendeurs ambulants, les préposés à la circulation ferroviaire qui jouent du drapeau à chaque fois qu’une micheline pointe le bout de son nez, les locaux qui franchissent à tout bout de champ les rails (sans regarder, à croire qu’ils ont un 6ème sens), sans oublier les chiens qui font de même. Tout ça, ca vous occupe bien deux heures.
Bref, voilà le graal, le train pour Surin (en fait, nous nous sommes apprêtées à monter dans environ 10 trains, au cas où il aurait été le bon, mais nous avons été arrêtées dans notre élan par le chef de gare qui avait finalement bien compris où nous allions et qui nous évité le pire : monter dans le mauvais train)
Une fois dans la micheline (heu là oui, y a pas d’autre mot), ben c’est pas fastoche de remonter tout une allée avec deux sacs de 17 kilos dont la largeur dépasse de beaucoup celle de l’allée centrale….Pas grave, nous avons tenu le défi. Et là… deux heures de bonheur à l’état pur. Nous avons traversé des kilomètres de rizières, d’un vert pétant, où l’on apercevait des thais qui entretenaient leur culture, sans oublier les quelques « champs » de lotus, juste là histoire de rajouter un coté buccolique au truc dejà bluffant de beauté.
Un grand moment de bonheur. J’ai adoré.
Dans le train, nous avons eu droit à un repas (heu… pas top) et à de l’eau. Ce qui est complètement inutile concernant l’eau vu que la clim est à fond.
A part la contemplation du paysage (perso je me suis fait un délire paysage avec Manu Chao à fond dans les oreilles, et je vous le conseille, c’est un bon mélange), notre seule occupation a été de compter les gares, histoire de descendre à la bonne (merci la carte routière avec le nom des gares achetée à Kao san road). Ben oui parce que les gares ne sont pas annoncées et même si elles l’étaient ce serait en thai. Nous avons su compter. Nous voilà à Surin.
Dès la descente du train, un thai nous accoste : « taxi ??? » Yes !
En fait de taxi c’était un tuk tuk. Qui nous a pris 60 baths pour nous amener à …. 100 mètres vu que l’hotel jouxte quasiment la gare. Un grand moment de solitude touristique.
L’hôtel (Surin majestic hotel, 800 baths la nuit) est le grand luxe du coin. Chambre à la propreté immaculée, piscine (grande, et propre), service irréprochable. Un bon plan. En outre, cet hôtel se trouve au pied de la gare routière, d’où l’on peut suivre le ballet incessant des bus qui transitent ou partent pour Bangkok, et le bordel ambiant qui va avec (et quand on sait à quel point j’aime ces ambiances, on mesure mon degré de satisfaction).
Après un bon repas au resto de l’hotel , nous voici en plein cagnard à la recherche d’une agence de voyage. Nous voulions prévoir une sortie pour le lendemain, et vu le bordel pour trouver le bon bus pour la bonne destination… nous nous sommes dit qu’une agence ferait très bien ca pour nous. Nous voilà donc en quête de l’agence signalée par le routard, ce qui nous a fait traverser toute la ville. 15 heures, soleil bien haut dans le ciel… 45 degrés au moins…. Mais super moment. Surin est une ville à taille « humaine » comme on dit. Avec son lot de commerce en tous genres (en fait, beaucoup de grandes enseignes avec des dizaines d’employés à chaque fois. Nous avons compté 22 pélerins chez « Zanussi hifi éléctroménager »). La mondialisation n’est plus en marche, elle est là. C’est terrible, mais c’était pas le moment de refaire le monde (on l’a refait le soir même, devant une shinga beer, mais bon, on sait bien que cela n’engage que nous). Bref, nous avons trouvé l’agence de voyage. Fermée. Ben oui, parce que ici aussi, il y a des dimanches. Or aujourd’hui, ben c’est précisément dimanche.
Nous nous sommes donc rabattues sur 1) une papeterie, où nous avons acheté des stylos (si !) et où nous avons bien rigolé devant la mode « hello kitty », clé USB hello kitty comprise, 2) un temple magnifique, en retrait de la grande rue, où nous avons flâné un bon moment.
De retour à notre hôtel, le temps d’une douche et hop… recherche d’un resto signalé par le routard. Que nous avons trouvé super facilement. Non sans avoir croisé un cornac avec son bébé éléphant, et pris les photos qui vont bien avec. En réalité, Surin est la ville des éléphants. Donc, on en croise partout, surtout sur la place de la gare routière. Personnellement, ca ne me plait pas trop de voir ces animaux en pleine ville.. mais Ninie adore les éléphants et donc nous avons sacrifié à la mode touristique : on achète les friandises dont les pachydermes raffolent et on leur donne directement sans plus attendre…
Après un plat thai (prawns with garlic and rice) et quelques shinga beer, nous voici de retour à notre hotel. Bonne nuit les petits. Venez à Surin,c’est chouette.
Info pratiques : Surin majestic hotel, 800 baths la nuit avec clim.
Resto : Sumrub tornkruang restaurant, 390 baths pour deux
Train Korat-Surin, 354 par personne, en 2nde classe.

La suite, au prochain épisode…
Revenir en haut Aller en bas
tatinicou
Cocker Bavard


Féminin Messages : 6572
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 69
Localisation : GRASSE

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Dim 17 Juil - 16:34

oups!!! hé ben les filles pour des vacances ça ce sont des vacances !!
course aux taxis
course aux trains
course aux hotels
course aux restos
mais ouff
les rizières
le lotus
les shinga beer
et surtout l'ambiance thai avec ses bruits , ses odeurs( enfin ses parfums )

ps) j'ai bien rigolé avec Ninie confrontée à mme pipi
qui lui impose le côté" men" lol!

vivement la suite
merci Karinette
continue de bien t'amuser ...
Revenir en haut Aller en bas
Cathy
moderateur adoptions


Féminin Messages : 1901
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 46
Localisation : Landes (40)

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Dim 17 Juil - 16:52

Excellent tout ça, on s'y croirait (oui oui même devant les 4 bières )

_________________
Cathy et ses cockerettes :Khaly, Easys, Elfy, Chilfi, Evy, Choco, Becky et le "Couillon" de ses Dames : Don Giovanni !!!
Mes FA adoptés : Bruno (Roméo), Lua Crying or Very sad, Snoopy, Kenzo, Dempsey, Pelusa, Cassy, Floria, Fusion Crying or Very sad, Erine, Uranus , Mouchy, Aïko, Frank, Fanette, Diva, Kid, Romy, Cannelle, Eloïse, Gémi, Gifi, Globule, Flip, Finger, Babylone, Galoé    , Goudron, Tina, Gwendo, Lola, Grim, Vedette, Armada et Fébus, Figaro, Fiby, Frisby, Hop, Hercule, Volf, Virgile, Ophélie, Aurore, Hermès, Iankee, Iron, Vaya, Joddy

Mes petits protégés adoptés : Caporal, Urielle, Tefada Crying or Very sad, Sabbah, Tosca, Ti Papi, Bella, Gémo, Enjie, Athos, Vasa


Mes petits protégés à adopter : Horacio (malvoyant), Isatis (borgne et hermaphrodite), Ipso et Iouka, frère et soeur, tous deux malvoyants.
Revenir en haut Aller en bas
titi35
moderateur adoptions


Masculin Messages : 7826
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 56
Localisation : RENNES

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Dim 17 Juil - 18:45

merci de nous faire partager votre voyage....pour y être aussi, j'ai mis quatre bières devant moi, entre le clavier et l'écran de l'ordinateur....On attend la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://cockenlib@gmail.com
Brindille & sa bande
Cocker Bavard


Féminin Messages : 5373
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 56
Localisation : Loiret

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Dim 17 Juil - 20:20

Merci pour le carnet de bord Karine, c'est très de suivre vos aventures !
Revenir en haut Aller en bas
PJ
Admin


Masculin Messages : 7150
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 45
Localisation : a coté de brest

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Dim 17 Juil - 21:22



tres fort de reussir a nous mettre tout ca
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cockers-en-liberte.com
pepita
Cocker Bavard


Féminin Messages : 3684
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 44
Localisation : Chantraine (88)

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Dim 17 Juil - 22:25

Sympas les filles de nous faire partager vos aventures de là où vous êtes
Je vois qu'il y a des toilettes et de la bière , donc tout va bien
N'empêche , vous êtes courageuses de vous lancer dans une telle aventure
Revenir en haut Aller en bas
tatinicou
Cocker Bavard


Féminin Messages : 6572
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 69
Localisation : GRASSE

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Lun 18 Juil - 7:40

titi35 a écrit:
merci de nous faire partager votre voyage....pour y être aussi, j'ai mis quatre bières devant moi, entre le clavier et l'écran de l'ordinateur....On attend la suite.

Embarassed Titi il fait 45° en Bretagne??
Revenir en haut Aller en bas
titi35
moderateur adoptions


Masculin Messages : 7826
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 56
Localisation : RENNES

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Lun 18 Juil - 8:20


Embarassed Titi il fait 45° en Bretagne?? [/quote]

En Bretagne, on boit entre deux nuages de chaleur.....C'est vrai c'est rare en ce moment.

_________________


Dernière édition par titi35 le Mar 19 Juil - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cockenlib@gmail.com
PJ
Admin


Masculin Messages : 7150
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 45
Localisation : a coté de brest

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Lun 18 Juil - 8:24

tatinicou a écrit:


Embarassed Titi il fait 45° en Bretagne??

attention Nicole
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cockers-en-liberte.com
tatinicou
Cocker Bavard


Féminin Messages : 6572
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 69
Localisation : GRASSE

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Lun 18 Juil - 9:48

hé garçons ça fait mal le fouet!!

ben quoi je me fie à Laborde moi !
Revenir en haut Aller en bas
titite34
accroc au forum


Féminin Messages : 482
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 81
Localisation : languedoc-roussillon

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Lun 18 Juil - 11:44

on participe à vos tribulations, directement avec vous deux.. vous en avez de la chance.
c''est bien vrai que le guide du Routard se plante qq. fois, mais c''est ce qui fait le charme de ce genre de voyage.
profitez-en bien
Revenir en haut Aller en bas
vagabong
Reine du Blabla


Féminin Messages : 9484
Date d'inscription : 26/06/2011
Age : 58
Localisation : Chez mes toutous

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Lun 18 Juil - 17:53

J'attends la suite avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
pepita
Cocker Bavard


Féminin Messages : 3684
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 44
Localisation : Chantraine (88)

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Lun 18 Juil - 18:46

Moi , je veux la photo dans le Tuk Tuk à fond
Revenir en haut Aller en bas
linouchka
accroc au forum


Féminin Messages : 713
Date d'inscription : 26/06/2011
Age : 47
Localisation : 34270

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Lun 18 Juil - 22:18

C'est génial

Merci de prendre le temps de nous faire partager tout ça !!

Profitez bien

Revenir en haut Aller en bas
corinne 24
Cocker Bavard


Féminin Messages : 3873
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 53
Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Mar 19 Juil - 9:28

comme je vous envie
Revenir en haut Aller en bas
bulledimage
passe sa vie ici


Féminin Messages : 1857
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 48
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Mer 20 Juil - 12:01

Voici la suite, nous allons bien, je vous embrasse


18 juillet
Ce matin, nous voici partie pour visiter un des villages où l’on trouve des tisserands de soie. Le plus compliqué est de s’y rendre, et nous avons demandé à l’hotel faute d’avoir pu voir ça avec l’agence de voyage du coin. Un type de l’hotel va voir les tuk tuk (enfin… il se dirige vers les tuk tuk…) et revient pour nous dire que non, c’est trop cher : 800 baths. Pour 10 kilomètres en effet c’est très cher.
Il nous propose alors un « taxi » pour… 600 baths. On aurait du dire non (le guide indiquait la course pour 100 baths). On a dit oui. Et voici le taxi… en fait un particulier, sans doute le cousin du monsieur de l’hôtel, qui avait trouvé la le moyen de gagner de l’argent facile. Heureusement, le paysage pour aller jusqu’au village était sublime…
Le village était vraiment très chouette, très calme (mais bon, sous une chaleur accablante). On y trouve toutes sortes d’articles en soie, et la soie de Surin est réputée pour être la plus fine de toute la thailande. Emplettes donc…. Echarpe pour moi, sarong pour Ninie. Par contre, si le chauffeur de taxi improvisé avait pu nous laisser quelques minutes de plus pour arpenter le tout petit village, on aurait aimé.
De retour à l’hotel, nous avons déjeuner au Farang connexion. A eviter.
Cet après midi, vu que ninie a sans doute chopé ma crève… nous avons somnolé dans notre chambre. Et faire la sieste avec 40 degrés ambiants, ben c’est faisable, mais pas vraiment reposant. (on a la clim mais on déteste)
Ce soir en revanche, super soirée : nous avons visité le marché de nuit de Surin (enfin, un des marchés de nuit, il y en a plein). Pas un seul touriste, (on s’en doutait un peu !), mais quelques dizaines d’échoppes ambulantes de nourriture vraiment appétissante, et des stands de fringue (mode thai : le 32 fillette est de rigueur…). Je n’ai pas testé les brochettes de viande (le souvenir de la typhoide du vietnam n’est pas encore assez loin pour que j’ose ça…) mais je pense que je vais me lâcher d’ici la fin du séjour.
Ensuite, remontée de la grande avenue, avec arrêt photo tous les dix mètres (je me fais un trip ambiance de ville provinciale thai et je m’éclate vraiment à photographier les magasins presque encerclés par les fils éléctriques qui sortent de partout et qui donnent à tout cela un petit coté « brazil »-le film-).
Diner dans notre resto d’hier soir. Un sublime curry (not too spicy please…), avec prawns (crevettes) et shinga beer. Une chanteuse animait la soirée. Sérénades thai qui nous font mourir de rire et que nous avons réussi à enregistrer (merci le blackberry de ninie). Nous avons passé un bon moment. D’autant que juste avant d’aller au resto, nous avons rencontré un cornac avec son éléphant et que j’ai sacrifié à la tradition : 20 baths pour nourrir l’animal de pousses de bambou (enfin, je crois). C’était la première fois que je donnais un truc à manger à un éléphant, et ben j’étais émue. Et comme ninie la veille, j’ai eu droit au coup de trompe bien humide sur les pieds.
Deux secondes plus tard… le cornac a indiqué à l’éléphant où faire ses besoins (si si !!! un éléphant ca s’éduque mieux qu’un cocker !!!!). Et là…. Je sais pas si vous avez déjà vu un éléphant faire pipi, mais franchement, c’est vraiment impressionnant !!!!!!!!!!!!!!!!!! je dirais 5 litres. Au bas mot. Et le tout en moins d’une minute.
Nous voici de retour à l’hotel. Demain, direction Ubon Ratachathani.
Info pratiques :
Resto Sumrub tornkruang restaurant, 380 baths pour deux

19 juillet
Nous partons pour Ubon Ratchathani dans quelques heures (enfin…. Si le train est à l’heure) et nous avons pris le soin de faire le plein de sous avant de partir. Direction une banque. Nous savions qu’aller dans une banque en asie du sud est une expérience en soi. Nous en avons eu la confirmation. L’objectif était de changer 300 euros. Et bien pour ca, c’est tout une histoire. D’abord, il faut attendre (quoi, ben je ne sais pas, mais une chose est sure, il FAUT attendre. Précisons qu’il doit y avoir 20 employés et aucun client à notre passage). Nous avons appris à attendre en asie. Bref, après, il faut donner son passeport que la dame prend le soin de photocopier en 4 ou 5 exemplaires, exemplaires qu’il faut signer soigneusement (au cas où on aurait volé le passeport j’imagine). Puis il faut remplir des formulaires (rappelons qu’il s’agit juste de changer des euros…), attendre que la dame appelle je ne sais quel service pour vérifier, sans doute, que nous ne sommes pas des terroristes internationales (des terroristes en tong, suant à grosses gouttes, la tête ayant triplé de volume sous la chaleur, munie d’armes foudroyantes : des bouteilles d’eau). Enfin, arrivent les sous, que la dame recompte deux fois. Puis il faut signer le reçu (en thai, donc autant dire qu’on signerait n’importe quoi).
Une fois cette mission remplie, nous avons pris des munitions dans le seven eleven du coin (pour celles qui ne connaitraient pas l’asie du sud est : le seven eleven est un petit supermarché archi climatisé. Il présente deux avantages : 1)° il permet de se réapprovisionner en eau 2) en cas de trop forte chaleur, c’est le seul endroit où l’on peut se rafraichir gratuitement. J’ai vu des filles rentrer dans un seven eleven rien que pour prendre un coup de frais – heu… c’était nous je crois…-)
Nous voici donc prêtes pour le trajet en train. Cette fois ci, pas de stress pour repérer la bonne gare d’arrivée : notre destination est le terminal de la ligne ferroviaire de l’est.
20 h
Et bien, le train est finalement arrivé…. Avec deux heures de retard. Un train thai quoi
Là encore, nous avons pu partager la vie d’une petite gare de province le temps de l’attente…. Et profité du paysage dans le train. Cette fois ci, j’ai eu du bol, la porte automatique intérieure du train (celle qui sépare les wagons) ne s’est pas refermée sur moi (la dernière fois mon sac à main était à l’extérieur et moi à l’intérieur. Un grand moment de solitude).
Là encore, paysages sublimes pendant deux heures. En fait, c’est une file ininterrompue de rizières de korat à ubon. Un truc de dingue. Tout est vert, dans des petits champs (rien à voir avec les grandes étendues cultivées de chez nous, l’agriculture extensive, ils ne connaissent pas ici et c’est tant mieux). Vraiment, voyager par le train permet de voir de très beaux paysages.
Arrivées à Ubon, nous avons compris ce que « ville rurale » voulait dire. Personne ne parle anglais et nous avons finalement réussi à nous faire conduire à l’hotel par des thais dans leur voiture perso. L’hotel (Ubon buri resort, 800 baths la nuit) est normalement un hotel « international ». Mais personne n’y parle anglais non plus. J’ai voulu me lancer dans une conversation avec le monsieur de l’accueil pour réserver des billets de bus pour après demain, et ninie a bien rigolé. Le monsieur, comme souvent le font les thais, disait « oui oui ». Mais il captait rien. Bref, pour le bus, on verra en direct live.
Pour aller dans le centre, même topo : dix minutes pour nous faire comprendre. Inutile de parler du « night market », ca sert à rien. Le mieux est de demander à être déposé à coté d’un temple. Plus sur…
Ubon, contre tout attente, est une ville charmante. Un grand parc, où les thais font leurs exercices physiques (course, et même danse de salon), une rivière bordée d’échoppes, et de très beaux temples. Dans le parc, deux jeunes thais faisaient un sondage en anglais (c’est pas la première fois que cela nous arrive, le questionnaire en anglais auprès des touristes –oui mais lesquels ici ??- fait partie du programme de l’école sans doute). Elles étaient charmantes et malgré la difficulté à nous comprendre, nous avons bien rigolé ensemble. Puis nous avons, par hasard, découvert un temple bordant la rivière, au moment du coucher du soleil, à l’instant précis où les moines commençaient leurs prières. Un super moment…. Tout était calme, le soleil donnait au monument des reflets chauds, et les voix des moines résonnaient dans un silence absolu. Magique
En revanche, impossible de trouver un bar ou un resto. Rien de chez rien. On a arpenté la vieille ville sans succès, et on s’est rabattues sur le resto de l’hotel (course en tuk tuk du centre à l’hotel 70 baths). 400 baths à peine pour deux plats et deux grandes bières. Ninie a testé un plat typique isan, pensant qu’on allait lui servir un poisson entier. Nan. Le poisson est haché et intégré à une sauce (divine !) chaude, dans laquelle on trempe des légumes crus. Perso, je l’ai joué valeur sure : chicken sauté with cachew nuts. Succulent. Il aurait juste fallu que j’évite les piments servis avec, mais là, au moment où je vous le raconte, ben il est trop tard. Sinon, nous étions deux dans l’immense resto de l’hotel mais un thai chantait « my way » sur une boite à rythme et il avait même installé un ordi histoire parfaire le son. Comme nous avions un peu pitié du jeune homme qui chantonnait pour deux pauvres touristes perdues au milieu d’une immense salle vide, nous avons pris le soin de chanter et de l’applaudir.
A la sortie du resto, sous une pluie battante, un autre concert : celui des grenouilles (heu.. des crapauds sans doute). Un truc fou : les crapauds font un bruit d’enfer quand ils chantent. Perso, j’adore. Nous avons donc passé un bon moment à les écouter chanter accompagnés du bruit de la pluie de mousson. Nous sommes bien en thailande… il pleut !!!!!!!!!
Demain, nous comptons découvrir les autres temples d’ubon et refaire un tour dans le parc. Bonne nuit les petits.


20 juillet
Ce matin visite du musée d’Ubon qui retrace l’histoire de la région. C’est surtout intéressant pour les statues de bouddha (bois, bronze) de style thai et lao (les plus belles). Nous y étions en même temps que tout une école primaire. Les mômes sont super bien élevés, rien à voir avec les nôtres. On aurait bien piqué deux petits thais, mais bon, on s’est abstenues.
Ensuite, sous une chaleur dont je me souviendrai (là franchement, sans un poil de vent, c’est limite supportable), nous avons visité le Watt si ubon rattanaram (récent, mais joli), le watt supattanaram (peu d’intérêt), et le watt thung si muang. Si il n’y en a qu’un à voir c’est le dernier. C’est un temple en bois, sur pilotis et sur l’eau, au milieu des lotus. Une merveille. Il abrite des écrits anciens, et c’est pour cette raison qu’il est sur l’eau : pour éviter que les thermites ne mangent les écrits. Il se trouve dans un endroit calme, sans aucun touriste, mais avec des moines qui se baladent partout avec leur robe orange. Très chouette moment.
Après ca s’est corsé. Nous voulions trouver un resto. Ben nan. Non, à Ubon, ne cherchez pas de resto. Oh il doit y en avoir, mais comme il n’y a pas de quartier à restos, qu’il n’y a aucun touriste, et bien on les compte sur les doigts d’une main. Nous n’en avons pas trouvé (enfin, si, un. Mais la typhoide me montait rien qu’à regarder les tables et les nappes : nous ne nous sommes pas arrêtées).
Ensuite, nous avons eu la chance de tomber nez à nez avec un tuk tuk, qui nous a pris 70 baths pour nous ramener à notre hotel. Course folle (ok un tuk tuk dépasse rarement les 60 K/h mais je ne sais pas pourquoi, cela donne l’impression d’être dans une voiture de course. Sans doute à cause du bruit du moteur).
Nous avons aujourd’hui découvert un nouveau fruit, de la taille d’une petite orange, et de couleur violette, qui abrite sous sa peau une chair savoureuse et très sucrée. Il faut absolument que l’on trouve le nom de ce fruit, vraiment succulent.
Et puis nous avons vu qu’à hotel, il y avait un… cocker. Oui, un cocker. Nous pensons que cette race, ainsi que celle des golden retriever, sont des races « chic » ici. Bref, j’ai voulu aller voir le cocker, mais contrairement aux miens, celui-ci était timide. Il s’est donc planqué sous une voiture. Ses copains m’ont aboyé dessus à qui mieux mieux, mais une thai les a vite calmés avec un jet d’eau. Nan mais….. c’est qui qui commande ici bordel ??! (et là ninie m’a dit : ben tu vois, si on les éduquait un peu plus à la dure, les nôtres, ben ils seraient moins chiants. Je ne vois vraiment pas pourquoi elle dit ça)
J’aime beaucoup la région mais je regrette de ne pas pouvoir plus échanger avec les thais. La barrière de la langue est plus pesante que je ne le pensais. Et comme on ne peut pas non plus papoter avec des touristes, vu qu’il n’y en a pas… je pense que les prochains que l’on croise, on va leur sauter dessus !
Cet après midi, sieste, piscine et rien. Rien !!! nous sommes en vacances nan ?


[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Brindille & sa bande
Cocker Bavard


Féminin Messages : 5373
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 56
Localisation : Loiret

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Mer 20 Juil - 12:42

Vous avez vécu encore de bien belles expériences
mais la chaleur....................... je peine rien qu'à te lire pale
Revenir en haut Aller en bas
Faustine
passe sa vie ici


Féminin Messages : 1306
Date d'inscription : 26/06/2011
Age : 55
Localisation : ile de france

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Mer 20 Juil - 13:50

sympa de lire tout cela

par contre, juste pour Brindille moi j'aimerais bien peiner à cause de la chaleur sur Paris aujourd'hui, mais bon avec 15° y a pas trop de risques
Revenir en haut Aller en bas
Brindille & sa bande
Cocker Bavard


Féminin Messages : 5373
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 56
Localisation : Loiret

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Mer 20 Juil - 14:55

Je préfèrerai un peu plus aussi mais 40°, je tombe dans les pommes là Very Happy et surtout si c'est
humide pale
Revenir en haut Aller en bas
linouchka
accroc au forum


Féminin Messages : 713
Date d'inscription : 26/06/2011
Age : 47
Localisation : 34270

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Mer 20 Juil - 16:14

Un cocker !!!

On voyage gratuitement grace à vous !! Merci les filles

Revenir en haut Aller en bas
corinne 24
Cocker Bavard


Féminin Messages : 3873
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 53
Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Mer 20 Juil - 20:23


que d'aventures j'adoreeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
tatinicou
Cocker Bavard


Féminin Messages : 6572
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 69
Localisation : GRASSE

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Jeu 21 Juil - 8:41

quel plaisir cette lecture !!
merci Karinette
les filles !


J’ai vu des filles rentrer dans un seven eleven rien que pour prendre un coup de frais – heu… c’était nous je crois…-)

Very Happy

Vous ramèneriez volontiers un petit thai deux pattes bien élevé hein ? sont trop mignons !!! Smile

Revenir en haut Aller en bas
Noëlle
fait parti des meubles


Féminin Messages : 2067
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 64
Localisation : Haut-Rhin

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Ven 22 Juil - 11:11

Bravo aux aventurières C'est toujours un plaisir de te lire Karine. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
marilyn
accroc au forum


Féminin Messages : 600
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 67
Localisation : 78960 tout près de Versailles

MessageSujet: Re: en direct live de thailande   Ven 22 Juil - 11:50

Merci Karine,

quel bonheur de te lire ..... on attend toujours la suite avec impatience .... on se régale !!!

Revenir en haut Aller en bas
 
en direct live de thailande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» en direct live de thailande
» Les WebCams du monde (WebCan En Direct Live)
» [DIRECT] Cyclisme : Critérium international de Marcolès
» Repro ampullaires - photo d'une ponte en direct live...
» projet mon aquarium direct live en ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cockers-en-liberté :: loisirs hors cocker-
Sauter vers: